MerialMerial, a world leading animal health company

Mentions légales

Retour à la liste des produits

EURICAN DAPPI LR

Composition qualitative et quantitative

Une dose de lyophilisat contient :


Substance(s) active(s) :
Virus de la maladie de Carré atténué, .......................................
souche BA5
≥ 10 4,0 DICC 50(*)
Adénovirus canin atténué de type 2, .........................................
souche DK13
≥ 10 2,5 DICC 50(*)
Parvovirus canin atténué, ..........................................................
souche CAG2
≥ 10 4,9 DICC 50(*)
Virus parainfluenza canin atténué de type 2, ............................
souche CGF 2004/75
≥ 10 4,7 DICC 50(*)



(*) DICC50 : dose infectieuse sur culture cellulaire

Une dose (1 mL) de suspension contient :


Substance(s) active(s) :
Leptospira interrogans sérogroupe Canicola, ............................
souche 16070, inactivée
Activité selon Ph. Eur. (*)
Leptospira interrogans sérogroupe Icterohaemorrhagiae, ….....
souche 16069, inactivée
Activité selon Ph. Eur. (*)
Virus inactivé de la rage, souche G52 .......................................≥ 1 UI



(*) Dose assurant 80 % de protection chez le hamster (selon l'essai d'activité de la monographie 447 de la Ph. Eur.).

Adjuvant :
Hydroxyde d'aluminium......................................................................... 0,6 mg


Forme pharmaceutique

Lyophilisat et suspension pour suspension injectable.
Lyophilisat beige à jaune pâle et suspension opalescente et homogène.

Indications d'utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Immunisation active des chiens afin de :

- prévenir la mortalité et les signes cliniques causés par le virus de la maladie de Carré (CDV),

- prévenir la mortalité et les signes cliniques causés par le virus de l'hépatite canine contagieuse (CAV),

- réduire l'excrétion virale lors de l'affection respiratoire due à l'adénovirus canin de type 2 (CAV-2),

- prévenir la mortalité, les signes cliniques ainsi que l'excrétion virale causés par le parvovirus canin (CPV)*,

- réduire les signes cliniques et l'excrétion virale liés au virus parainfluenza canin de type 2 (CPiV)**,

- réduire la mortalité, les signes cliniques et l'excrétion bactérienne liés à Leptospira interrogans sérogroupe Canicola et Leptospira interrogans sérogroupe Icterohaemorrhagiae,

- prévenir la rage.

Mise en place de l'immunité : 2 semaines pour toutes les souches.

Durée d'immunité : au minimum un an après la seconde injection de primo-vaccination pour toutes les souches.

Les données sérologiques et d’épreuves virulentes actuellement disponibles montrent que la protection contre les antigènes de la maladie de Carré, de l’adénovirus et du parvovirus* dure au moins deux ans après la primo-vaccination suivie d’un rappel annuel.

Toute décision d’adapter le protocole vaccinal de ce médicament vétérinaire doit être prise au cas par cas, et tenir compte du contexte épidémiologique, ainsi que de l’historique vaccinal du chien.

* La protection a été démontrée contre les parvovirus canins de type 2a, 2b et 2c soit par épreuve virulente (type 2b) soit par sérologie (type 2a et 2c).

** Pour le virus parainfluenza canin, la réduction des signes cliniques n'a pu être démontrée dans l'étude de durée d'immunité car les chiens adultes n'ont pas suffisamment exprimé de signes cliniques après l'épreuve virulente.

Contre-indications

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Dans de très rares cas (moins d'un animal sur 10 000, y compris les cas isolés) :
- Une irritation et une douleur de faible intensité au point d'injection peuvent apparaître immédiatement après l'injection.
- Une légère tuméfaction (< 4 cm) au point d'injection peut être observée après l'injection, elle disparaît généralement en 1 à 4 jours.
- Un petit nodule transitoire au point d'injection (taille maximale : 1,5 cm) peut être induit par la présence d'hydroxyde d'aluminium.
- Une apathie passagère peut être observée pendant 1 jour tout au plus.
- Un état d'hypersensibilité peut apparaître. Dans un tel cas, un traitement symptomatique approprié doit être mis en place.

Utilisation en cas de gravidité et ou de lactation et de ponte

Le vaccin peut être utilisé au cours de la gestation.

Posologie

Injecter une dose de 1 mL par voie sous-cutanée selon les modalités suivantes :

Primovaccination :

Une injection avec EURICAN DAPPI-LR à partir de l'âge de 12 semaines, 3 à 5 semaines avant ou après l'injection du vaccin EURICAN DAPPI-L. Dans les cas où des taux élevés d’anticorps d’origine maternelle sont suspectés par le vétérinaire et lorsque la primovaccination a été achevée avant l’âge de 16 semaines, une troisième injection avec un vaccin MERIAL contre la maladie de Carré, les adénoviroses et la parvovirose est recommandée à partir de l’âge de 16 semaines, et au moins 3 semaines après la seconde injection.



Rappels :

Administrer une dose 12 mois après la fin de la primovaccination. Les chiens doivent être vaccinés à nouveau avec une seule dose de rappel tous les ans.

Temps d'attente

Sans objet.

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

MERIAL
29 AVENUE TONY GARNIER
69007 LYON
FRANCE

Présentations

FR/V/3187960 8/2005

Boîte de 10 flacons de 1 dose de lyophilisat et de 10 flacons de 1 mL de solvant
Boîte de 50 flacons de 1 dose de lyophilisat et de 50 flacons de 1 mL de solvant

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Numéro d'autorisation de mise sur le marché


Date A.M.M. 13/05/2005.


FR/V/3187960 8/2005

Boîte de 10 flacons de 1 dose de lyophilisat et de 10 flacons de 1 mL de solvant
Boîte de 50 flacons de 1 dose de lyophilisat et de 50 flacons de 1 mL de solvant

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Classement du médicament en matière de délivrance

Usage vétérinaire. Vaccin : délivrance soumise à ordonnance.