MerialMerial, a world leading animal health company

Mentions légales

Retour à la liste des produits

GENIXINE

Composition qualitative et quantitative

Un ml contient :
Substance(s) active(s) :
Flunixine ……………………………………………………… (sous forme de méglumine) 50,0 mg
Excipient(s) :
Phénol ……………………………………………………………… 5,0 mg
Hydroxyméthanesulfinate de sodium …………. 2,5 mg

Forme pharmaceutique

Solution injectable. Solution limpide incolore à légèrement jaune avec une légère odeur de phénol.

Indications d'utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les équins :

- Traitement de l'inflammation et soulagement de la douleur des affections musculaires, squelettiques, et de la douleur associée à la colique. Chez les bovins : - Réduction des signes cliniques lors d'infection respiratoire en association avec un traitement anti-infectieux approprié. Chez les porcins : - Syndrome mammite-métrite-agalactie de la truie. - Réduction de la fièvre dans les affections respiratoires en complément d'une antibiothérapie spécifique.

Contre-indications

Ne pas administrer aux animaux atteints d'affections musculo-squelettiques chroniques. Ne pas administrer aux animaux atteints de maladies hépatique, rénale ou cardiaque. Ne pas administrer aux animaux présentant des lésions du tractus gastro-intestinal (ulcères gastro-intestinaux ou saignements). Ne pas utiliser en cas de troubles hémorragiques. Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité à la flunixine méglumine, à un autre AINS ou à un autre composant du médicament. Ne pas utiliser chez les animaux atteints de colique causée par un iléus et associée à une déshydratation. Ne pas administrer aux vaches dans les 48 heures précédant la date prévue de la parturition. Dans ce cas, une augmentation du taux de mortinatalité a pu être observée. Voir la rubrique « Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte ».

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Les effets indésirables incluent de possibles hémorragies, des lésions gastro-intestinales (irritations, ulcères gastriques), des vomissements, des lésions rénales, en particulier chez les animaux déshydratés ou en hypovolémie. Comme avec d'autres AINS, des effets indésirables rénaux rares ou idiosyncrasiques hépatiques peuvent être observés. Si des effets indésirables apparaissent, interrompre le traitement et demander conseil à un vétérinaire. Dans de rares cas, des réactions anaphylactiques mortelles (collapsus) ont été observées chez les bovins et les équins, principalement pendant une administration intraveineuse rapide. Chez le cheval, après administration intraveineuse, la présence de sang dans les fèces a été rapportée ainsi que des diarrhées liquidiennes. Chez les bovins, des réactions au site d'injection peuvent être observées après administration intramusculaire. Le produit peut retarder la parturition et augmenter le risque de mortinatalité, par un effet tocolytique induit par une inhibition de la synthèse des prostaglandines, responsables de l'initiation de la parturition. L'utilisation du produit dans la période qui suit la parturition peut entraîner une rétention placentaire. Voir également la rubrique « Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte ».

Utilisation en cas de gravidité et ou de lactation et de ponte

Les études chez les animaux de laboratoire ont révélé une foetotoxicité de la flunixine après administration orale (lapin et rat) et administration intramusculaire (rat) à des doses maternotoxiques ainsi qu'un allongement de la durée de gestation (rat). L'innocuité de la flunixine n'a pas été établie chez la jument gestante, ni chez l'étalon et le taureau destiné à la reproduction. Ne pas utiliser la flunixine chez ces animaux. L'innocuité de la flunixine a été démontrée chez la vache et la truie en gestation, ainsi que chez le verrat. Le produit peut être utilisé chez ces animaux sauf dans les 48 heures précédant le part (voir rubriques « Contre-indications » et « Effets indésirables »). Le produit ne devrait être administré, dans les 36 heures qui suivent la parturition, qu'après évaluation du rapport bénéfice-risque par le vétérinaire responsable, et le risque de rétention placentaire devrait être surveillé chez les animaux traités.

Posologie

Chez les chevaux : - Traitement de l'inflammation et soulagement de la douleur des affections musculo squelettiques : 1 mg de flunixine par kg de poids vif et par jour, correspondant à 1 ml de solution pour 50 kg de poids vif, par voie intraveineuse pendant 1à 5 jours consécutifs. - Soulagement de la douleur associée aux coliques : 1 mg de flunixine par kg de poids vif, correspondant à 1 ml de solution pour 50 kg de poids vif, par voie intraveineuse, le traitement peut être renouvelé 1 ou 2 fois si la colique réapparaît. Chez les bovins : 2 mg de flunixine par kg de poids vif et par jour, correspondant à 2 ml de solution pour 50 kg de poids vif, par voie IV ou IM pendant 1 à 3 jours consécutifs. Les volumes à administrer supérieurs à 20 ml doivent être répartis entre, au minimum, 2 sites d'injection. Chez les porcins : - Syndrome M.M.A de la truie : 2 mg de flunixine par kg de poids vif et par jour, correspondant à 2 ml de solution pour 50 kg de poids vif, par voie intramusculaire pendant 1 à 3 jours consécutifs. - Réduction de la fièvre dans les affections respiratoires : 2 mg de flunixine par kg de poids vif, correspondant à 2 ml de solution pour 50 kg de poids vif, par voie intramusculaire en une injection unique. Le flacon peut être prélevé au maximum 15 fois et ne doit pas être conservé ensuite.

Temps d'attente

Equins : Viande et abats : 10 jours. Lait : ne pas utiliser chez les juments en lactation productrices de lait destiné à la consommation humaine. Bovins: Viande et abats : 10 jours (voie IV) / 31 jours (voie IM). Lait : 24 heures (voie IV) / 36 heures (voie IM). Porcins : Viande et abats : 20 jours.

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

MERIAL 29 AVENUE TONY GARNIER 69007 LYON France

Présentations

FR/V/3839789 3/2010

Numéro d'autorisation de mise sur le marché


FR/V/3839789 3/2010

Classement du médicament en matière de délivrance

Liste II. A ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.